Catégories
Posts grands publics 📰

Pourquoi quitter WhatsApp ?

C’est vrai ça pourquoi arrêter d’utiliser cette application ? Elle a tout pour plaire : C’est simple, rapide, efficace, gratuit, et tout le monde est dessus. Avec le contexte actuel de pandémie mondiale, les applications de discussions instantanées n’ont jamais eu autant la cote.

Un groupe pour garder contact avec sa famille, un pour les collègues, et un pour ses amis. WhatsApp est partout et s’invite même chez vos grands-parents avec des dispositifs comme « Facebook Portal ».

Alors pourquoi vouloir quitter un service devenu quasi essentiel ?

L’écosystème Facebook

Attends, pourquoi tu me parles de Facebook et de son écosystème là ?

Tout simplement car WhatsApp a été racheté par Facebook en 2014.

Et alors, je n’ai pas de compte Facebook donc ils n’ont rien sur moi.

Alors ce n’est pas tout à fait vrai. Même sans compte, Facebook est capable de vous suivre sur plusieurs appareils et sur une bonne partie d’internet. L’application de messagerie n’est pour l’instant pas trop mauvaise en matière de vie privée.

Seulement un traceur (Google Analytics) détecté dans le code de l’application android, le chiffrement de bout en bout pour les messages tient la route, le problème vient d’ailleurs.

Une nouvelle politique

À partir du 8 février il ne sera plus possible d’utiliser l’application sans accepter la nouvelle politique de partage de données entre le service et sa maison mère Facebook.

Ce qui est partagé n’est pas le contenu des messages, mais toutes les autres informations gérées par le service : contacts, fréquence d’utilisation, contenu des stories, etc.

L’intérêt principal pour Facebook est de profiter de la masse d’utilisateurs du service pour récolter plus d’informations à votre sujet et améliorer ses offres publicitaires.

Alors on fait quoi ?

WhatsApp est loin d’être la seule application à proposer gratuitement ce genre de service. On ne peut que vous recommander de vous tourner vers Signal un de ses concurrents principaux.

Signal c’est une application de messagerie instantanée proposant les mêmes fonctionnalités que WhatsApp. Le code qui la compose est entièrement disponible sur internet et elle ne contient pas d’outils de traçage.

La cerise sur le gâteau, pas d’intérêts économiques car c’est une association à but non lucratif qui gère le service.

Envie de l’essayer ? Ça se passe par ici. Dites-vous que même le lanceur d’alerte Edward Snowden l’utilise au quotidien.

Un petit fun fact pour la route, savez-vous que WhatsApp utilise le système cryptographique de signal ? C’est un gage de qualité d’avoir une entreprise comme Facebook qui utilise une bibliothèque développée par Signal.

Sources:

Merci à Nicolas pour sa relecture attentive et ces ajustements.